Le parquet et le chauffage par le sol, est-ce compatible ?

La réponse est oui. Un parquet est tout à fait compatible avec le chauffage par le sol.

Toutefois, la structure et la composition d’un parquet stabilisé/semi-massif le rendent plus adéquat qu’un parquet massif pour le chauffage par le sol. Le parquet stabilisé/semi-massif constitué de multi-couches est, en effet, plus stable. Il se dilate ou rétracte moins que le bois massif en cas de variations de température et d’humidité ambiante. Le chêne est l’essence de bois recommandée pour un chauffage au sol. Par contre, les bois déconseillés sont entre autres le sapin, l’érable, le hêtre, le cerisier, le noyer,…

Le parquet doit être en contact avec le sol, raison pour laquelle une pose collée en plein bain est recommandée. En revanche, la pose clouée sur lattis est à proscrire. Dans le cas d’une pose flottante, le sol génère une couche d’air supplémentaire. Les couches d'air doivent être évitées au maximum parce qu'elles ont un effet d'isolation thermique qui n’est pas bon pour le rendement du chauffage.

Un parquet apporte beaucoup de chaleur et d’ambiance dans un intérieur. Le chauffage par le sol augmente encore ce confort de vie.

Afin de garantir un chauffage au sol efficace, il convient de respecter plusieurs critères essentiels :

  • Le recours à un système de chauffage basse température n’excédant pas les 28°C pour la surface au sol et maximum 38°C dans les tuyaux ;
  • La chaleur doit être répartie de manière uniforme, c’est-à-dire qu’elle ne doit pas subir des changements de températures brusques qui peuvent avoir un effet négatif sur le parquet. Il faut donc veiller à ce que le chauffage soit à température constante. Donc, sur une journée, il ne faut pas augmenter ou baisser la température de plus de 2°C, max 3°C ;
  • Le bois doit présenter une bonne densité et une bonne stabilité ;
  • Le bois doit être de faible épaisseur (recommandation : 15 mm d'épaisseur au maximum) pour ne pas gêner le bon fonctionnement du chauffage ;
  • Le taux d’humidité ideal se situe entre 45 et 65%. De l'air trop sec peut provoquer le rétrécissement du parquet et des craquelures, l'humidité de l'air trop haute entraîne un dilatement et donc aussi un risque de tuilage ;
  • Pour installer le parquet, il convient de suivre une procédure spécifique de démarrage pour le chauffage par le sol.

Notre conseil : faites poser votre parquet sur un sol chauffant par des professionnels.