La pose de Parquet.

Les différentes techniques de pose.

LA POSE CLOUÉE : PRINCIPALEMENT POUR LA RÉNOVATION

Cette pose très technique est essentiellement utilisée pour des rénovations de parquet en bois massif ou parquet stabilisé/semi-massif (épaisseur minimale de 20 mm).

Le principe ? Clouer les lames perpendiculairement sur des poutres en bois. Le clouage se fait à 45° dans l’angle de la languette. Le gîtage doit être solide et complètement à niveau. La distance entre deux poutrelles ne peut être supérieure à 40 cm. Cette technique de pose est incompatible avec un chauffage au sol.

Nous conseillons de faire appel à un parqueteur professionnel.

LA POSE COLLÉE : POUR TOUS SUPPORTS

Adaptée au parquet massif et au parquet stabilisé / semi-massif, cette technique est la plus utilisée. Elle n'est cependant pas à la portée de tous et demande l'intervention d'un professionnel.
Elle consiste à coller les lames sur une chape, du carrelage ou sur des panneaux de bois type contreplaqué, OSB ou panneaux acoustiques type fermacell ou autres.

Les types de collage :

  • le collage en plein bain (adapté pour les sols chauffants) : la colle s’applique sur toute la surface à l’aide d’un peigne à colle

  • le collage aux cordons : la colle est deposée en cordons de manière perpendiculaire aux lames

La Parqueterie du Brabant recommande cette technique si un isolant acoustique est placé permettant de mettre la colle dans les trous de la sous-couche. Cette pose permet de marier une pose collée avec membrane acoustique sous le parquet.

 

 

LA POSE FLOTTANTE : SANS FIXATION AU SOL

Cette méthode est dite flottante parce que le revêtement n'est pas fixé au sol.
Les lames sont jointes entre elles et “reposent” sur le support sans l’aide de clous ou de colle.
Les lames sont soit à clipser, soit à coller entre elles. Il est conseillé d’utiliser une sous-couche isolante. L'assemblage est plus simple que les autres.